Boufeldja Benabdallah

Candidat pour le district du Cap-aux-Diamants

Photo de Boufeldja Benabdallah, candidat pour le district Cap-aux-Diamants, Équipe Marie-Josée Savard
«Je me présente parce que le temps est venu pour moi de redonner à ma communauté et à ma ville. Cela fait plus de 50 ans que je suis établi à Québec, une ville qui m’a si bien accueilli. Je m’y suis enraciné, j’y ai élevé mes enfants et je vois maintenant mes petits-enfants y grandir. J’ai le goût de servir mes concitoyens et le fait de me présenter de surcroît dans le district de Cap-aux-Diamants – pour y avoir travaillé et m'y être impliqué de nombreuses années - est pour moi un honneur et une belle marque de confiance que me témoigne Marie-Josée Savard. Je suis sensible à la richesse, à la diversité et à l’héritage à préserver de ce district qui fait la fierté des citoyennes et citoyens de la ville.»

Le parcours de Boufeldja

Citoyen de la ville de Québec depuis 50 ans, Boufeldja est un inconditionnel de cette ville. Étudiant, ensuite chercheur et conseiller à la recherche en science du bois à l’Université Laval, il a bâti sa carrière dans le développement de la foresterie internationale en Afrique où il a recruté de nombreux techniciens, ingénieurs et gestionnaires québécois dans le domaine, et où il a promu des technologies mises au point au Québec pour l’exploitation et la transformation des bois tropicaux.

Revenu à la recherche universitaire, Boufeldja a contribué, dès la fin des années 80, à la mise en place des bureaux de liaison industrie-université dans les domaines de la valorisation de la biomasse et du financement des projets de développement dans les secteurs de l’agroalimentaire, du traitement des sols et des eaux, des cosmétiques naturels et des produits agroalimentaires biologiques.

Son travail sur deux décennies pour l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) lui a permis de gérer de nombreuses opérations dans les énergies renouvelables, le développement durable et la création de villes durables modèles pour la francophonie.

Animé par son esprit sociable et de cordialité, Boufeldja a passé son temps libre à aider les autres dans le cadre d’associations communautaires à Québec, de projets sociaux, de projets scientifiques et de développement international dans lesquels il a toujours essayé de mettre en premier plan les savoir-faire et savoir-être qu’il a acquis en côtoyant ses concitoyens québécois.

Touché par la tragédie de la Mosquée, il s’est promis d’utiliser tous les moyens pacifiques, dont le dialogue, pour améliorer la bonne entente entre tous les citoyennes et citoyens de la ville de Québec. Né en Algérie dans une ville millénaire (Tlemcen) en 1948, Boufeldja a trouvé à Québec, une ville sœur qu’il aime de tout son cœur et il s’est fait son ambassadeur, là où il va dans le monde.

Père d’une fille et 3 garçons, tous nés dans la ville de Québec, il a vu naître ses 5 petits-enfants Coralie, Léo, Raphaël, Rosalie et Léonie, une « trallée » d’enfants qui font son bonheur et celui du Québec.

VOUS AVEZ DES IDÉES POUR VOTRE DISTRICT ?

→ RÉPONDEZ À NOTRE QUESTIONNAIRE ←